J’ai été intéressé par le droit depuis les études au lycée. J’ai achevé mes études de droit à Prague par un doctorat. J’avais également complété mon éducation par les études post-universitaires du droit d’auteur et du droit des brevets.

Je n’ai pu exercer ma profession libérale d’avocat qu’à la suite des changements du régime politique en 1989. Après avoir répondu aux conditions légales de la profession, je fus inscrit au barreau des avocats tchèques. Dans cette période de bouleversements politiques et économiques  je me suis spécialisé dans les services juridiques portant sur les domaines des restitutions, de la formation des sociétés, du transfert de la propriété etc. qui étaient particulièrement d’actualité. Parmi mes clients comptaient notamment des restitués tchèques, slovaques et autres étrangers désireux de reprendre la possession de leurs biens immobiliers, outils de productions, propriétés agricoles et foncières. J’ai notamment travaillé pour des groupes de sociétés étrangères de renom (allemandes, françaises) et des sociétés tchèques entreprenant dans le domaine houblonnier de la bière et des produits agricoles, ou bien encore pour des sociétés allemandes et tchèques de l’industrie de la verrerie. Je fus également engagé en tant qu’avocat à conseiller et représenter la Télévision nationale tchèque (CT) lors de la période de la crise politique au tournant du nouveau millénium.

Avec le temps, j’ai commencé à considérer le statut d’avocat comme une mission dans le but d’aider des personnes qui en ont besoin. J’ai toujours considéré comme primordial de discuter avec le client les faits pertinents de son affaire, de connaître ses exigences et volontés par rapport au cas traité, et tout en analysant ces informations, je lui recommandais les démarches à entreprendre afin de résoudre le problème survenu. En travaillant, j’applique constamment ma connaissance du droit et les expériences acquises tout au long de ma pratique professionnelle. Toutefois, je m’efforce en même temps de proposer au client la solution de l’affaire à l’amiable, si elle existe, étant donné que la solution procédurale par les tribunaux relevant souvent d’un long et coûteux litige n’est pas toujours optimale.

Actuellement, je conseille mes clients particulièrement dans le domaine du droit civil, du droit de la famille, droit du travail et du droit commercial.

Ma carrière s’accomplira ainsi tout naturellement en coopération avec mon fils dans son cabinet d’avocat.